Auteur Aurélie Aimé INREES L’étude de la terre vivante

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

source : www.inrees.com
© INREES

Dressés entre ciel et terre, nous sommes en permanence impactés par des champs subtils émanant des forces telluriques et célestes. Faire appel à un géobiologue permet de prendre conscience de ces influences et d’agir en fonction, pour optimiser nos habitats ou notre agronomie.

Lire la suite­­

Géobiologie ou la Lumière sur la Terre

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

La planète a-t-elle un corps énergétique? Celui-ci influence-t-il nos vies ? Aussi intigeant que cela puisse paraître, il semble que oui ! Et ce nouveau dossier, excitant au plus haut point en ces temps où la nature nous appelle, va vous le confirmer.. Lire la suite­­

La géobiologie au secours du monde agricole

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

La France compte environ 420 000 agriculteurs chef d’entreprise dont approximativement 172 000 fermes d’élevages. Chaque année ce n’est pas moins de 1 500 interventions de géobiologie qui sont pratiquées à la demande d’agriculteurs dans l’espoir de résoudre bon nombre de problématiques d’ordre sanitaire rencontrées dans leurs exploitations. La spécificité du monde agricole est telle que des géobiologues professionnels ont dû se spécialiser afin de pouvoir répondre aux demandes des éleveurs et producteurs.

 

 

Image en fond par Cally Lawson de Pixabay

Lire la suite­­

Auteur Delphine Quérou Géobiologie l’impact de l’environnement sur le vivant

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

Le terme « géobiologie » est une résultante de l’association entre « geo » – la terre, « bio » – la vie, et « logos » – le rapport. Cette discipline étudie l’impact de l’environnement sur le vivant, c’est-à-dire les humains, les animaux, les végétaux ou encore les levures et bactéries. Hippocrate, le père de la médecine occidentale, dans son ouvrage À propos des airs, des eaux et des lieux, en soulignait déjà l’importance il y a plus de deux mille ans. Lire la suite­­

Devoir d’information et de conseil GEOBIOLOGIE

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

La pratique de la géobiologie est une affaire de professionnel. Aujourd’hui le géobiologue ne peut plus être dans l’approximation et les connaissances partielles. La reconnaissance du statut professionnel passe nécessairement par un niveau de compétence élevé. Dans cet esprit, comme dans toute profession, le géobiologue se voit imposer un certain nombre d’obligations dont celle du devoir d’information et de conseil. Lire la suite­­

L’humain devient ce qu’il habite

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

Ce titre peut paraître énigmatique, pourtant, il est le reflet d’une réalité implacable : la psychologie de l’habitat. En effet, les personnes vivant dans un lieu finissent par se conformer à ce que le lieu impose dans ses libertés et ses contraintes. L’imprégnation se fait chaque jour davantage de manières plus ou moins inconscientes, insensiblement mais inlassablement à l’image des saisons sur la nature.

Lire la suite­­

Géobiologie et Plan National Santé-Environnement (PNSE)

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Depuis le début de la profession de géobiologue au début des années 1980, les géobiologues ont toujours été attentifs à la qualité de l’environnement et son impact sur le bien-être et la santé du vivant. Lire la suite­­

Le solstice d’hiver, un moment remarquable de l’année.

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Le solstice d’hiver, un moment remarquable de l’année.

Dans l’hémisphère nord, chaque année, le 21 décembre, l’apparition du soleil le matin marque un point extrême au sud-est de l’horizon. Il en est de même pour sa disparition le soir à l’horizon sud-ouest. Ces deux points varient en fonction des latitudes. Cette dynamique géographique est due à la rotondité et à l’inclinaison de la Terre. Là sont marqués deux repères, sur quatre, de ce qui est appelé en géobiologie le quadrilatère solsticial.

Lire la suite­­

Le 11 novembre, les mal morts de 14-18

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Dans le récit de la guerre de Troie (L’Illiade et l’Odyssée), Homère (VIIIe siècle av. notre ère) raconte qu’Achille demande aux dieux une sépulture décente pour son ami Patrocle, mort au combat, pour que son esprit errant trouve enfin le repos bien mérité.

Lire la suite­­

Conditions environnementales dans un projet de construction

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Le géobiologue lorsqu’il intervient sur un terrain à construire ne doit pas se contenter d’analyser la parcelle sur laquelle va être édifiée la future construction. Il se doit de contextualiser le projet dans son environnement.
Lire la suite­­

De la Vierge blanche à la Vierge noire

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Notre Terre en mouvement dans le système solaire, lui-même contenu dans la voie lactée, fait partie du superamas de la Vierge. Ce dernier est ainsi nommé parce que l’amas de la Vierge est en son centre. Lire la suite­­

Aérez, une hygiène du logement

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 


L’aération d’un logement relève des mesures d’hygiènes de bon sens. Malgré cela, ce n’est pas toujours réalisé, bien souvent pour des raisons d’économie d’énergie en période hivernale ou la proximité d’un environnement bruyant, mais aussi tout simplement par manque d’habitude. Lire la suite­­

Les troubles du sommeil

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

METTEZ FIN À VOS CAUCHEMARS

Insomnie, somnambulisme, cauchemars, hallucinations, refus de s’endormir… Vous, votre conjoint(e) ou vos enfants faites face à des troubles du sommeil ? Vous avez déjà tout essayé mais rien n’a fonctionné ? Vous cherchez une solution rapide, efficace et naturelle ?

Découvrez les raisons qui vous empêchent de bien dormir et la solution idéale pour retrouver un sommeil réparateur et serein.

 

 

Lire la suite­­

Interprétation de l’équinoxe

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0
L’équinoxe d’automne, le 22 septembre 2020 à 13 h 31 mn. La durée du jour est de 12 h 10 mn 09s
C’est un des quatre repères spatiotemporels utilisés par les êtres humains pour édifier des nombreuses constructions tout au long des millénaires et ce quelles que soient les parties du monde.

 

Lire la suite­­

La géométrie des mégalithiques

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Un mégalithe est comme un instrument de musique dont la caisse de résonance vibre avec le sous-sol et rentre en harmonie avec le cosmos à travers le paysage et l’horizon.

Par petits groupes, ils forment des ensembles. Un dernier acteur entre en scène pour les réunir à la manière d’un chef d’orchestre afin qu’ils puissent jouer de concert : la géométrie.

Ce dernier élément invisible et presque abstrait révèle l’interconnexion des mégalithes entre eux. Cette géométrie à base de figures élémentaires montre la volonté de tisser une trame cohérente à travers une architecture qui enjambe les collines et les vallées. Lire la suite­­

Le géobiologue et les mégalithiques sous la voûte céleste

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

Le géobiologue et les mégalithes sous la voûte céleste

Deuxième Partie

 

Les mégalithes plantés dans la terre ont bien une relation intime avec les spécificités locales du sous-sol : veines d’eau souterraine, failles, cavités, particularités géologiques, etc. Invisibles à la surface, nous pouvons néanmoins ressentir leur présence.
Dans un précédent article, nous avons vu comment ce lien étroit est entretenu entre menhirs et  dolmens et la Terre-Mère, montrant comment les anciens savaient dompter la « Vouivre ».

C’est à partir de ce point d’ancrage que nous allons maintenant lever les yeux et regarder plus loin, plus haut. Ici commence une deuxième histoire qui nous démontre comment les bâtisseurs de ces mégalithes ont fait dialoguer leur architecture avec des éléments cette fois-ci  bien visible et tout aussi fascinant : ce Ciel-Père, c’est-à-dire le cosmos.

Si l’homme du XXIe siècle est aujourd’hui coupé dans son milieu de sa relation au ciel et aux astres qui le composent, nous retrouvons à travers l’étude des mégalithes le souci d’intégrer dans ces constructions le référent cosmique.  Ce ciel, du jour et de la nuit vers lequel pointe la pierre dressée.

C’est d’ailleurs l’une des missions du géobiologue aujourd’hui. À travers son art, il peut ramener le cosmique qui fait défaut dans des habitats modernes et restituer ainsi cet équilibre dynamique Terre/Ciel dans lequel l’homme baigne depuis la nuit des temps.

Lire la suite­­

La géobiologie au service de l’harmonie

source : www.maisonetharmonie.com
© MAISON&HARMONIE

Lire la suite­­

A la rencontre des pierres levés

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

gargantua au repos sur un Dolmen

Approche du monde Mégalithique : un modèle d’inspiration pour la géobiologie

Première Partie

Les Mégalithes sont des monuments qui ont toujours été prisés par de nombreux acteurs, dont les géobiologues.
Cette familiarité avec ces pierres plantées date de fort longtemps.
Un savoir transmis depuis la nuit des temps par des initiés héritiers de connaissances anciennes le plus souvent par voie orale.

Ces pierres à l’état quasiment brut, immobile, que l’on pense appartenir à une culture primitive demeurent pour autant complexes à appréhender.
La tradition populaire nous ramène des récits étonnants sur ces pierres.
En interprétant ces légendes à travers le prisme de la géobiologie, des clés de compréhension peuvent donner du sens et entrouvrir les portes du mécanisme des mégalithes.

On retrouvera ces grands principes plus tard, d’autres constructions tels que les temples, églises ou cathédrales.
Face à ces monuments, le géobiologue du 21ème siècle se tient comme devant un miroir où Il aperçoit sa propre image à travers le reflet des pratiquants d’un art qui lui est si familier.

 

Lire la suite­­

Le logement peut-il être salutaire ?

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

À l’origine du mot salutaire

Le mot salutaire apparaît dans la langue française au XIVe siècle. Il vient du latin salutaris, « utile, avantageux », dérivé de salus, « bon état physique et bonne santé ». Dans la Rome antique, la déesse Salus, déesse de la santé, de la guérison et du bonheur, prolonge la déesse Hygie des Grecs, celle-là même qui a donné son nom au concept d’hygiène. Lire la suite­­

Auteur Réjane Ereau INREES Un géobiologue au château

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

source : www.inrees.com
© INREES

À Chambord, François Ier fut roi et la nature est reine. Pour optimiser la plantation de son futur verger, le majestueux domaine, implanté au cœur des forêts de Sologne, a fait appel aux services d’un géobiologue. Une initiative riche de sens.

Lire la suite­­