Un reportage à voir sur Arte : le jeûne thérapeutique

Classé dans : BIEN ETRE & SANTE | 0

 

Le reportage d’Arte “Le jeûne, une nouvelle thérapie”, diffusé en Janvier 2018 confirme les affirmations sur le jeûne que le blog Auto Thérapeute avait émises suite à de profondes recherches, pour tenter de sauver un proche, ( appelons-le Marc )  d’un cancer du pancréas en stade avancé.

Dans le reportage d’Arte est mentionné en l’occurrence le scientifique Valter Longo qui a réalisé maintes études sur les facultés du jeûne thérapeutique à guérir toute maladie chronique auto-immune, dont le cancer, pour n’en citer qu’une.

Ce billet documente aussi le livre publié en 1910 par Upton Sinclair aux US, The Fasting Cure, un recueil de plusieurs centaines de témoignages de personnes ayant guéri suite à la pratique du jeûne. Doté de ces indices, Sinclair demande par conséquent à la communauté scientifique de l’époque d’ouvrir les yeux afin de démarrer la recherche au plus vite, mais en vain (les pions du lobbyisme pharmaceutique sont certainement déjà à remercier).

Avec ces billets, et afin de lui donner les conditions optimales de régénération cellulaire pour sauver sa vie, Auto Thérapeute a tenté de convaincre les membres de la famille immédiate de Marc qu’il fallait le sortir du système classique et lui trouver un centre qui pratique le jeûne thérapeutique en association avec la chimio. Mais, n’étant point vêtu d’une blouse blanche, et n’ayant trouvé aucune vidéo “crédible” en Français à ce moment-là, la démarche a inévitablement échoué, et Marc est prématurément décédé. Nous allons voir, dans les paragraphes suivants, la raison très probable de l’accélération inexpliquée de son décès, et ce à compter de son hospitalisation.

Les habitudes alimentaires que nous avons adoptées sont une des sources principales des maladies chroniques et cancers qui sévissent le monde occidental, mais il y a pire: le milieu hospitalier s’empresse d’administrer du glucose même à des patients en stade de cancer avancé; cela fait parti du protocol d’accueil !

Est-ce par peur de dénutrition du patient ?

Nous savons pourtant que le jeûne peut être pratiqué, lorsque encadré médicalement, jusqu’à 60 jours en ce qui concerne Valter Longo (2009), et jusqu’à plus de 300 jours en ce qui concerne le Dr Bertholet (1950).

Le glucose est l’Aliment de “croissance” par excellence du cancer.

Pourquoi est-il administré religieusement aux patients en stade 4?

La médecine en France doit se libérer de l’emprise de laboratoires pharmaceutiques afin de faire bénéficier ses patients atteints de cancer de traitements certes complémentaires, mais indispensables tels que le jeûne thérapeutique, les neurosciences, ou l’épigénétique…

“Lorsque mon tour viendra, comme je l’ai annoncé aux membres de ma famille immédiate, je ne ferai certainement pas appel à la médecine classique dite allopathique — qui ne prend en compte que la partie physique d’une personneJ’irai me livrer à un des centres dits holistiques — qui prend en compte le patient dans son intégralité — présents partout en Europe, sauf en France malheureusement.”

Ne laissons plus jamais un médecin prétendre que nous sommes condamnés par le cancer, car il n’a généralement pas eu ou pris le temps de se mettre à jour, ou est trop fermé d’esprit pour considérer qu’il puisse apprendre de nouvelles pratiques.