Lien entre l’électro hyper sensibilité et l’intoxication aux métaux lourds

Classé dans : ELECTROMAGNETISME | 0

 

Lien entre l’électro hyper sensibilité et l’intoxication aux métaux lourds

Depuis les année 80 on voit une croissance constante de l’électrosensibilité, au point de projeter 50 % d’électrosensible en 2020 (selon les Dr Örjan Hallberg et Gerd Oberfeld – 2006). Naturellement les naturopathes ont cherché la cause de la cause. Si se protéger des ondes est une mesure conservatoire nécessaire, mais ne résout pas le problème. Trouver la cause de ce dérèglement et d’y remédier permet de retourner à une vie normale. Les causes ne sont pas clairement identifiées, mais le parallèle avec l’intoxication aux métaux lourds et EHS est presque systématique.

Extrait de la conférence que Stéphane Tetard a  eu le plaisir d’animer lors du forum sur l’électro Hyper Sensibilité à Fontenay, le 12 avril 2014.

On ne naît pas électrosensible… on le devient. L’électrosensibilité peut se développer progressivement ou plus souvent, comme l’allergie, se déclarer suite à une exposition inhabituellement forte. Il y a souvent un effet seuil. Jusqu’à tel événement tout allait bien, puis on devient Électro Hyper Sensible (EHS). Comme si notre sensibilité augmentait d’un coup.

Le corps fonctionne grâce à un ensemble cohérent de systèmes mécaniques, chimiques et électriques. Pour ce dernier point avec des niveaux plus ou moins subtile, comme le fonctionnement du système nerveux d’un coté et les méridiens d’énergie que l’on retrouve en médecine chinoise de l’autre.

Les métaux conduisent, voir focalises les champs électromagnétiques. On peut penser que la présence de métaux exogènes (normalement étrangers au corps) puisse avoir cet effet, d’autant plus que ces substances ont une attirance particulière pour les organes gras… Comme le système nerveux.

D’autre part, des spécialistes de la détoxification aux métaux lourds, le Dr Clark et le Dr Klinghart, ont remarqué, chacun de leur coté, que les flux électriques favorisaient la mobilisation des métaux lourds. On se retrouverait ainsi avec un cercle vicieux les ondes favorisent la mobilisation des métaux lourds qui augmente la sensibilité aux ondes.

D’ailleurs, les symptômes sont souvent très proches, si ce n’est que la présence ou l’absence d’ondes influe sur l’expression des symptômes. J’ai remarqué que beaucoup de mes clients qui étaient intoxiqués aux métaux lourds étaient sensible à l’exposition aux ondes. Ils vont mieux lorsqu’ils sont loin de l’électrosmog, à la campagne par exemple. Inversement, certain électro hyper sensibles, peuvent continuer à ressentir, en plus faible, leur symptômes même en absence d’ondes. Hors, nausées, migraines, brouillard dans le cerveau et douleurs divers, sont des symptômes communs avec l’intoxication aux métaux lourds et l’EHS (électro hyper sensibilité).

Mais d’où viendrait ces métaux mobilisés ? On évoque, sans mesure précise, les pesticides, les produits chimiques introduits dans notre alimentation (une dizaine de déclinaison de l’aluminium peuvent accompagner votre préparation industrielle sous forme d’additifs, les fameux E—), l’eau du robinet, les vaccins, la pollution intérieur et extérieur… Mais l’un des plus gros gisements est très certainement les amalgames dentaires. Ces derniers sont remis en cause dans un nombre croissant de pays. De plus, les ondes des téléphones, placés à proximité des dents, favoriseraient la migration d’ions métalliques qui finissent par s’accumuler dans le corps, et notamment dans le système nerveux, dont le cerveau qui n’est pas loin.

La plupart des traitements médicaux efficaces contre l’électrosensibilité, notamment en Grande Bretagne, sont d’ailleurs basé sur la chélation des métaux lourds.

Et c’est une bonne nouvelle, cela veut dire qu’on peut remédier à l’EHS. Si l’on peut aider le corps à éliminer les métaux lourds et autres substances qui le parasite, la sensibilité aux ondes peut s’atténuer, voir disparaître.

Doux rêve ? Non. Examinons le témoigne de Marie-Christine Monet « Je suis sortie de l’EHS » (PDF à télécharger) que vous trouverez sur www.next-up.org. Cette personne était donc Électro Hyper Sensible et devait se protéger en permanence des ondes.
Voici les différentes étape de sa désensibilisation :

  • Détox du foie /reins / parasites = disparition de l’EHS à la 4e cure du foie
  • Il lui restait des symptômes comme une hypoglycémie fonctionnelle, des problèmes articulaires et d’importantes carences en magnésium , thyroïdite d’Hashimoto ainsi qu’une faiblesse immunitaire
  • En lutant contre la candidose, les symptômes se sont améliorés. Il faut savoir que la candidose pourrait bien être une stratégie du corps pour neutraliser les métaux lourds dans les tissus des candidats.
  • Arrêter de s’empoisonner : arrêt du sucre, de la caséine et du gluten => amélioration

Même si elle n’a pas fait un travail spécifique sur les métaux lourds, elle en a fait toutes les composantes.

Il est donc possible d’améliorer, voir de faire disparaître, les symptômes de l’hyper sensibilité aux ondes, et c’est un grand espoir pour les EHS. Pour cela, je recommande de :

  • Tester le régime sans caséine et sans Gluten (strict pendant 1 mois ou 2, puis plus de souplesse)
  • D’apporter suffisamment de nutriments protecteurs (vitamines, minéraux, antioxydants) pour réduire le stress oxydatif des ondes, des substances chimiques exogènes et des métaux lourds.
  • De suivre un protocole de détoxification complet, particulièrement le foie qui a pour fonction de neutraliser les substances toxiques du corps. Comme par exemple les cure du Dr Clark. Mais il existe des méthodes plus douces.
  • Utiliser des plantes et substances qui aident le foie à travailler. (vitamine C, Desmodium ou Chardon-Marie, Sélénium).
  • Si la suspicion de métaux lourds est forte, consommer à chaque repas des fibres « éponges à métaux lourds » comme le psyllium, la pectine de pomme ou de citrus, la chlorophylle (algues, légumes), Zéolithe… Très souvent cet habitude améliore la sensibilité.

En savoir plus :

Photo © http://www.next-up.org/

Laissez un commentaire