Grandir avec les Arbres Catherine Davau

Classé dans : LIVRE & POEME | 0

Résumé:

Organisé en douze dialogues, ce conte initiatique relate le cheminement d’une jeune femme nommée Anastasia, fragilisée par des crises d’épilepsie, en compagnie d’un vieil homme sage qui guérit grâce aux arbres. Ce cheminement, qui débouche sur la transformation spirituelle de la jeune femme, se déroule sur douze rencontres, chacune nouée autour d’un arbre symbole. L’arbre de vie, l’eucalyptus, le bonsaï, l’olivier… , chaque arbre est l’occasion d’un enseignement et la guide de la connaissance de soi à la présence à soi. D’un arbre à l’autre, d’un dialogue à l’autre, Anastasia va progressivement se dépouiller des schémas émotifs et intellectuels qui l’emprisonnaient pour accéder à la dimension verticale et vivante de son être.

Critique:

«Grandir avec les Arbres »:Assurément le plus beau texte que j’ai lu ces derniers temps.
L’auteure nous propose-en accompagnant deux personnages attachants-une réflexion sur la Vie,sur le mystère qui entoure nos vies d’humain;la symbolique des arbres étant le prétexte pour introduire les problématiques abordées.
Un ouvrage bouleversant,plein d’émotion qui nous rappelle qu’en cas de maladie,il faut apprendre à vivre avec sa maladie,il ne faut pas être la maladie car quelque chose de plus grand nous habite.
Je relirai le livre de Catherine Davau quand la vie saura ne pas être tendre car c’est un livre qui apaise.C’est un livre qui aide à apprivoiser son passé ,invite à apprécier l’instant présent et donne foi en l’avenir.

______________________________________________

Un conte philosophique et spirituel, un dialogue entre un vieux sage, dendrologue à ses heures, et une jeune fille fragilisée par des crises d’épilepsie qui lui empoisonnent l’existence. La jeune Anastasia trouve dans ces rencontres avec son voisin l’occasion d’apaiser ses tourments grâce à 12 leçons, 12 enseignements tirés des arbres et de leurs vertus. On s’attarde ainsi sur l’eucalyptus, le bonsaï, le pin parasol, l’arbre de la connaissance du bien et du mal, l’arbre de vie, etc. Peu à peu, au cours d’une année de rencontres, la jeune fille mène un travail en profondeur sur elle-même, ses schémas de pensées, ses angoisses pour s’en délivrer. Une belle histoire d’amitié, de fraternité, de transmission entre deux êtres cabossés par la vie.

« Même s’ils [les arbres] restent silencieux, ils nous apprennent à vivre ».

J’ai savouré cette lecture vraiment passionnante et instructive! En plus d’être apaisante, elle apporte matière à réfléchir en délivrant des enseignements philosophiques et des réflexions sur nos schémas de pensées. J’ai ainsi été captivée par ces nombreux parallèles entre les êtres humains et les arbres, réels ou imaginaires, à l’image de l’arbre de la connaissance du bien et du mal ou de l’arbre de vie. Les liens avec les représentations artistiques d’arbres mythiques m’ont également beaucoup intéressés : Chagall, Matisse, Séraphine sont ici convoqués pour soutenir les théories du dendrologue et apporter un nouvel éclairage sur notre perception du monde et de nos rapports à nous-mêmes, à notre corps, à autrui. La symbolique derrière les arbres, leur manière d’être au monde nous permet de prendre du recul et de nous questionner sur nos modes de fonctionnement, nos failles, nos souffrances tout en apportant des pistes pour améliorer notre quotidien.

Commentaire  de l’Auteure sur notre site !!!

” Bonsoir Sylvie, C’est avec une joie immense que je viens de prendre connaissance de votre avis de lecture concernant “Grandir avec les arbres “sur votre site internet. Je suis infiniment touchée et vous en remercie très chaleureusement. Catherine Davau