Le cerveau extra-ordinaire des dyslexiques

Classé dans : BIEN ETRE & SANTE | 0

DYS, haut-potentiel, troubles de l’attention, hypersensibles… un énième phénomène de mode ? Des étiquettes cachant des enfants mal élevés ? Non !!! Il s’agit d’une meilleure compréhension du cerveau humain, de ses forces et de ses faiblesses. Lire la suite­­

Se lever tôt, les 7 bonnes raisons

Classé dans : BIEN ETRE & SANTE | 0
Marcher et méditer sont deux activités qui se nourrissent l’une de l’autre. Rythme détendu et doux, respect de l’environnement, contact avec le monde, ouverture, partage, conscience du corps et du moment présent, rejet de la performance. Un vrai mariage de passion 🙂 

Lire la suite­­

Les amis du cerveau

Classé dans : CULTURE & SCIENCE | 0

 

Le rire déclenche la production de neurotransmetteurs, des petits composés neurochimiques fabriqués par nos cellules, qui transmettent les informations d’un neurone à un autre. Parmi eux, l’endorphine, aussi appelée « hormone du bonheur » et la dopamine, responsable de la motivation et des sensations de plaisir. L’amusement, la joie,l’émerveillement… autant d’états qui constituent un ciment solide pour le développement cérébral. Riez, c’est bon pour la santé ! Lire la suite­­

L’été 2021 de l Harmonie d Ardwen

Classé dans : LETTRE OUVERTE | 0

 

Le contexte toujours pleins d’incertitudes, de normes et d’interrogations nous demande de nous réinventer. Alors soyons créatifs, attentifs, conscients sans oublier un seul instant notre nature spirituelle. « La vie n’est pas d’attendre que les orages passent, c’est d’apprendre comment danser sous la pluie. » Une citation de Sénèque au goût du jour ! Alors dansons sous la pluie et faisons « comme si ». Nous n’avons pas attendu que les orages passent ni laisser les circonstances atteindre notre état d’esprit, persuadés du bien fondé de notre association. Nous avons appris à danser sous la pluie, sans chercher à éviter les goutte ….  Et merci de croire toujours à nos valeurs.

Notre été en images

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

L’Effet Nocebo en Géobiologie

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

DÉFINITIONS DU MOT NOCEBO

Le mot latin nocebo peut se traduire et se définir par « Je vais faire du mal », « Je nuirai ».

ORIGINE DU MOT NOCEBO

En 1961, Walter Kennedy, médecin américain, introduit la notion de réaction nocebo dans le monde médical suite à l’article qu’il publie dans la revue Medical Word. Kennedy impute cette réaction à « la qualité inhérente au patient, pas au remède ». Il écrit cet article en réponse à celui écrit par Henry Beecher (1904-1976) anesthésiste américain, quelques années plus tôt, en 1955, dans JAMA Internal Medicine, sur l’effet placebo, intitulé The Powerful of Placebo, « La puissance du placebo ». Le mot placebo pouvant se traduire par « je plairai », de placeō : « je plais ». Les deux mots placebo et nocebo créant ainsi une sorte d’opposition, en forme d’image miroir.

 

FONCTIONNEMENT DE LA RÉPONSE NOCEBO

La réponse nocebo est d’une forme d’auto-induction dans laquelle le sujet perçoit ce qu’il s’attend à percevoir, comme si la personne lançait une prédiction à son encontre qu’elle va elle-même réalisé par sa propre attitude mentale malveillante. Dans le principe, les sentiments négatifs d’une personne finissent par se traduire en réalité négative pour elle-même.

D’une manière générale, la réponse nocebo est d’autant plus importante que l’état psychologique d’une personne est fragilisé par l’anxiété, l’angoisse, la peur, la crainte, la frustration, la colère, mais aussi une nature pessimiste ou désespérée. Étrangement, il a été démontré que la réponse nocebo est plus élevée chez les femmes, sans qu’aucune explication ne soit donnée.

En 2014, Miro Jakovljevic, professeur de psychiatrie au centre hospitalier universitaire de Zagreb, en Croatie, publie un article dans European Neuropsychopharmcology. Il y précise que les réponses nocebo sont « multifactorielles, multidimensionnelles et étiologiquement complexes ».

 

L’EFFET NOCEBO DANS LES TEXTES OFFICIELS FRANÇAIS

En décembre 2016, l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (Anses) définit l’effet nocebo comme suit : « L’effet nocebo peut être défini comme l’ensemble des symptômes ressentis par un sujet soumis à une intervention « vécue comme négative » qui peut être un médicament, une thérapeutique non médicamenteuse ou une exposition à des facteurs environnementaux. » et d’ajouter : « Néanmoins, l’existence d’un tel effet nocebo n’exclut pas de facto l’existence d’effets sanitaires qu’il peut potentiellement exacerber. »

Dans cette définition, il est important de souligner la reconnaissance des facteurs environnementaux comme potentiellement nuisible à la santé.

L’Anses reconnaît aussi que « des situations de réel mal-être sont rencontrées, et des effets sur la santé parfois constatés médicalement ».

Le 16 janvier 2020, le Journal Officiel de la République française publie la définition de l’effet nocebo en « santé médecine ». Il en donne la définition suivante : « Réaction indésirable qui est imputée par un patient à un traitement, bien qu’elle soit sans rapport avec les propriétés établies de ce dernier. »

À ce jour, dans les textes réglementaires français, seul le monde médical fait référence à l’effet nocebo, bien que l’Anses en donne une définition.

Pourtant, depuis 1961 la réponse nocebo est passée insensiblement du monde médical à l’impact environnemental sur le vivant, que l’on retrouve dans l’hygiène de l’environnement, le domaine de la géobiologie.

 

DES FAITS CONFIRMANT L’EXISTENCE D’UN POSSIBLE EFFET NOCEBO

En avril 2009, les médias se font l’écho d’une réaction nocebo à grande échelle. Les habitants d’une résidence, riverains d’antennes relais de téléphonie mobile récemment implantées, à Saint-Cloud (Hauts-de-Seine) indiquent ressentir un certain nombre de symptômes dus aux antennes, alors que ceux-ci ignoraient que les antennes relais n’étaient pas en service.

Cet épisode a jeté un certain discrédit sur l’impact des hyperfréquences sur la santé. Il a alors été rapporté, légitimement (dans ce cas), que les gens perçoivent ce qu’ils s’attendent à percevoir, confirmant ainsi la théorie psychosomatique d’auto-induction, étant entendu que cet épisode ne peut en aucun cas remettre en cause la possibilité d’une hypersensibilité électromagnétique individuelle (HSEM, OMS, 2005) .

 

L’EFFET NOCEBO EN GÉOBIOLOGIE :

1) Utilisation de la réponse nocebo dans la vente d’appareils et de dispositifs

Dans le domaine de la géobiologie, il est assez fréquent que le géobiologue propose à la vente des appareils et dispositifs de remédiation. Cette pratique ne pose pas nécessairement de problème en soi. En revanche, la technique de vente pour le commerce de ces appareils et dispositifs est souvent critiquable. En effet, il a été rapporté à plusieurs reprises l’emploi par le « géobiologue » d’un discours basé sur la peur dans le seul but de provoquer une réponse nocebo chez le client. Le but de « l’intervention de géobiologie » étant de vendre un appareil ou un dispositif et non pas de réaliser une véritable intervention de géobiologie. Dans ce cas, le client est le plus souvent confronté à un commercial qu’a un véritable géobiologue. Un argumentaire de vente basé sur une réponse nocebo n’est pas acceptable pour la crédibilité et le sérieux de la profession de géobiologue.

 

2) La réponse nocebo dans la pensée magique

Le géobiologue dans le cadre de son intervention peut s’intéresser aux phénomènes particuliers, autrement connus sous le nom de « phénomènes paranormaux ». Plusieurs cas de figure peuvent se présenter dans l’existence de l’effet nocebo :

– Du fait du client

Très souvent, il s’agit essentiellement d’un syndrome lié à la culture, autrement dit d’une cohérence propre dont la réalité est individuelle ou partagée avec un groupe ou une communauté. La personne a construit un monde générateur d’une réponse nocebo, dans lequel elle s’est enfermée.

– Du fait d’un tiers

Cela peut être par exemple le résultat d’une réelle action menée par un tiers (individu ou groupe) à l’encontre du lieu et/ou du client indépendamment du modèle de pensée (croyances ou non) de celui-ci. La réponse nocebo est dépendante des pratiques magiques et du crédit apporté à l’efficacité de l’action de celles-ci.

– Du fait du géobiologue

Il peut aussi s’agir de la projection personnelle du géobiologue, indépendamment de ce qu’il en est réellement. Ce dernier peut projeter ses propres fantasmes, peurs, angoisses, superstitions, etc. sur le lieu et les personnes. De fait, il entraîne son client dans sa propre histoire génératrice d’une réponse nocebo.

Dans le domaine de la pensée magique, tous les possibles sont permis. Mais, ce qui compte en dernier lieu, c’est la façon dont le géobiologue va rendre compte de sa perception au client et de la suite qu’il entend lui donner. Le géobiologue va-t-il avoir un comportement éthique ou pathogène ? Quel conditionnement va-t-il induire dans le subconscient du client et dans ses attentes conscientes ?

 

3) Le rapport d’intervention

La forme et le contenu du rapport d’intervention du géobiologue peuvent devenir la cause de pensées négatives (par cristallisation de celles-ci) et par voie de conséquence avoir une action délétère sur la santé du dépositaire du rapport, par une réponse nocebo.

L’état anxiogène (avec réponse nocebo) dans lequel peut-être est plongé le client, par la remise de certains rapports, amène des réactions du type : « Avec tous ces traits qui quadrillent ma maison comment veux-tu que je mette mon lit. », « Je suis désespéré, je ne sais plus où je peux m’installer dans mon appartement sans être en danger. », « Il y a des réseaux géobiologiques partout, je ne sais plus quoi faire. », « Des courants d’eau souterrains, des failles, des réseaux, des champs électromagnétiques, il y en a partout ! Je suis effondré ! Je ne sais plus comment faire. »

Le géobiologue doit garder à l’esprit que la remise d’un document dont le contenu ne permet pas au client de s’adapter à ce qui lui est présenté est source d’une réaction nocebo inéluctable pour ce dernier. Dans les années 1980, le magazine Paris Match a utilisé la célèbre publicité « Le poids des mots, le choc des photos » pour rappeler que ce qui est contenu dans un journal (ou un rapport d’intervention) a une conséquence certaine sur le lecteur.

Parfois même, pour certaines personnes d’une hypersensibilité accrue, le simple fait de décrire un risque potentiel peut suffire à produire un effet nocif de type nocebo.

 

BANNIR L’EFFET NOCEBO

De nombreux facteurs sont impliqués dans le mécanisme de la réponse nocebo. Il peut s’agir de la relation client/géobiologue, de la façon dont sont présentées et expliquées les choses, du vocabulaire utilisé, du contenu du rapport d’intervention (texte, dessins, photos), etc.

Le géobiologue ne rend pas seulement compte à son client ce qu’il a relevé sur le lieu, mais il en modifie la perception tout en créant une nouvelle réalité dont le client n’avait pas toujours conscience auparavant, et de laquelle il lui saura difficile de s’échapper si le rapport d’intervention vient cristalliser les choses.

Pour conclure, le géobiologue doit constamment faire preuve d’humanisme, de psychologie et de sérieux envers son client. Dans tous les cas le géobiologue se doit de respecter l’éthique professionnelle telle qu’elle a été inscrite dans le Code de déontologie et la Charte professionnelle de la Confédération Nationale de Géobiologie, excluant impérativement tout effet, ou réponse, nocebo, dans sa pratique et façon de faire.

Pour citer cet article : Olifirenko Bernard, “L’effet nocebo en géobiologie”, site internet http://argemaformation.com/index.php/2020/11/26/leffet-nocebo-en-geobiologie/, le 26 novembre 2020.

Lire les mentions légales.

Argema Formation – École Nationale de Géobiologie Appliquée.

 

Pour joindre l’auteur :
argema.toulouse@wanadoo.fr
Tél. : 06.88.43.46.36.

Bernard OLIFIRENKO
Géobiologue, Ecoconsultant, Ergonome.

 

Quel avenir pour l’électrohypersensibilité ?

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

Le modèle de la société urbaine du XXIe siècle évolue inexorablement vers un système d’utilisation maximale de la technologie électromagnétique. Ce modèle impose à l’humain de nouveaux concepts tels que les villes intelligentes (smart city), bâtiments intelligents, logements intelligents, voitures intelligentes, etc., le tout étant considéré comme les nouveaux besoins et usages de la ville d’aujourd’hui et de demain. Lire la suite­­

ACCORD NATIONAL HISTORIQUE SUR LA FORMATION DE GÉOBIOLOGUE

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0
Pour la deuxième fois en France, après les Assises de 2017, les principaux acteurs de la géobiologie française se sont retrouvés, à Ambazac (87240), les 24 et 25 juillet 2021, à l’occasion des Deuxièmes Assises Nationales de la Géobiologie.

L’exercice de la profession de géobiologue nécessite un large champ de connaissances dont la transversalité en complexifie les interdépendances, ce qui en fait, en contrepartie, sa richesse.

De fait, par l’importance des connaissances indispensables à une bonne pratique de la géobiologie, le statut du géobiologue professionnel et sa reconnaissance socioprofessionnelle passent nécessairement par la formation professionnelle. Aujourd’hui, il n’est plus imaginable de suivre un parcours d’autodidacte pour devenir géobiologue. Les enjeux sont tels que la pratique de la géobiologie va au-delà de la simple estimation au doigt mouillé, du savoir livresque et de la seule et insuffisante expérience individuelle, comme cela pouvait être accepté il y a encore quelques années. Lire la suite­­

L’optogénétique, quand la lumière prend les commandes du cerveau

Classé dans : CULTURE & SCIENCE | 0
Depuis une dizaine d’années, le développement de l’optogénétique a bouleversé les neurosciences. En rendant les neurones sensibles à la lumière, ce nouvel outil permet d’intervenir sur le cerveau et le système nerveux. Contrôle des souvenirs, du goût, de la soif… Les domaines d’application et leurs limites sont présentées dans ce nouveau billet du blog «Aux frontières du cerveau».

Lire la suite­­

Chroniques du mondialisme Pierre Hillard

Classé dans : LIVRE & POEME | 0

“Depuis plus de quinze ans, Pierre Hillard étudie l’idéologie mondialiste, il en a identifié les origines, les acteurs et les objectifs. Fort de cette expertise unique, il « décode » l’actualité dans une série de chroniques couvrant la période allant de 2010 à 2020 où la grille d’analyse qu’il a forgée permet de démontrer la progression implacable, dans les faits et au quotidien, du projet mondialiste. Auparavant dans un long avant-propos, il aura, en s’appuyant sur la tradition de l’église catholique, exprimé sa conviction profonde quant à la nature du combat qu’il nous invite à livrer. Oui, ce sont bien les « puissances des ténèbres » qui sont à l’œuvre et que l’humanité tout entière devra affronter en s’appuyant sur une foi retrouvée. Cette nouvelle édition est enrichie d’un rapport sur le mondialisme de 40 pages, de treize chroniques supplémentaires, de nombreuses annexes et surtout d’une longue et inédite conclusion de l’auteur dont l’objectif est de faire un bilan de cette décennie décisive dans la progression du mondialisme et de son triomphe apparent… ”

« À une époque de supercherie universelle, dire la vérité est un acte révolutionnaire ». – George Orwell (1903-1950)

Le carré de Bezonnes : deux mégalithiques en Aveyron

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

 

UN TRÉSOR SERVI SUR UN PLATEAU

Entre Salles-la-Source et Bezonnes en Aveyron, sur environ 10 kilomètres de long et 7 de large, un vaste plateau calcaire héberge depuis plus de 6000 ans un site où l’on ne recense pas moins de 100 mégalithes.
Cela fait de ce secteur, l’un des sites en France les plus denses en termes de construction de menhirs et de dolmens.

Cet Éden, aussi bien pour l’amateur archéologue féru du néolithique que le géobiologue passionné de lieux sacrés, ne peut se découvrir en une seule fois.
Même le randonneur aguerri ne pourrait les relier tous qu’en plusieurs jours.
Quant à étudier ce sanctuaire et à en comprendre l’organisation, c’est presque une vie entière qu’il faudrait y consacrer.

Aussi aujourd’hui, c’est sur deux d’entre eux que nous nous attarderons.
J’ai nommé le Roc de la Françouna et le Dolmen de Bezonnes 1. Lire la suite­­

Le concept des 5 langages d’amour ou son mode d’emploi

Classé dans : LIVRE & POEME | 0

Et vous, quel langage de l’amour parlez-vous ?

Après le temps de l’idylle, les sentiments amoureux s’étiolent souvent. On se dispute, on se fait des reproches, et on ne sait plus quoi faire pour sauver son couple. Pour vous aimer toujours, apprenez à exprimer votre amour dans la langue que l’autre comprend… et à comprendre quand votre partenaire vous dit «je t’aime»…

Dans ce livre, découvrez les 5 langages par lesquels chacun manifeste son amour :
° les paroles valorisantes,
° les moments de qualité,
° les cadeaux,
° les services rendus,
° le toucher physique.

Dans un couple, les deux expriment rarement leur amour de la même manière. Grâce à de nombreux témoignages, découvrez la langue de votre partenaire et votre propre fonctionnement amoureux Lire la suite­­

Du syndrome de Truman Show à la dépense gâchée

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

Il existe un monde dans lequel l’être humain a posé des lois et des principes physiques. Il a mis en place une façon de concevoir la science et un modèle de pensée qui va avec. Cet univers s’appelle le Champ de cohérence rationnel. Ce champ de cohérence ne supporte que la rationalité, la logique et fonctionne exclusivement sur le principe inconditionnel des repères et de la reproductibilité. Il se suffit à lui-même et n’accepte que lui-même. Lire la suite­­

Le livre des guérisons Annick de Souzenelles

Classé dans : LIVRE & POEME | 0

 

Toute l’oeuvre d’Annick de Souzenelle nous dit combien nous avons lu les Evangiles de façon externe. Grâce à son étude de l’hébreu, elle nous plonge à l’intérieur de la parole, et tout change. La guérison du « lépreux » symbolise l’ouverture de l’intellectuel sec, que son « génie » sans coeur avait livré au diabolique. Celle de l’aveugle représente le passage de l’homme-animal à l’homme-divin. Pour guérir, nous devons pardonner à nos ancêtres et nous ouvrir à nous-même.

Lire la suite­­

Lumière artificiel : Comment choisir ces ampoules .

Classé dans : ELECTROMAGNETISME | 0

L’éclairage artificiel permet de s’éclairer sans avoir recours à la lumière naturelle, grâce à la conversion d’électricité en lumière. Les bonnes ampoules, celles qui ont un effet thérapeutique, se trouvent difficilement sur le marché depuis l’avènement et la marée des dispositifs à LED. Alors, quel éclairage choisir et sur quels critères se positionner ? Lire la suite­­

Vivre à l’heure solaire, un rythme plus naturel !

Classé dans : BIEN ETRE & SANTE | 0

En Europe, le régime horaire qui nous est imposé peut perturber notre organisme. Reprendre notre heure de référence dans le respect des trois fuseaux horaires européens (UTC/GMT +0, UTC +1, UTC +2) serait un moyen plus logique et moins coûteux pour résoudre des problèmes de santé publique. Lire la suite­­

La proprioception, notre 6ème sens bafoué

Classé dans : BIEN ETRE & SANTE | 0

La proprioception se traduit par notre capacité inconsciente à percevoir la position exacte de notre corps en trois dimensions dans l’espace, même dans l’obsurité totale. Elle se compare à un GPS qui nous permet de percevoir à chaque instant la position exacte de notre corps. Lire la suite­­

Decidement Ils n’ont toujours rien compris Christian Perronne

Classé dans : LIVRE & POEME | 0

Sanctionné par Le pouvoir, déchargé en 24 heures de son poste de chef de service, harcelé par ses critiques, Christian Perronne persiste et signe. Mais dans ce nouveau livre accablant l’auteur va plus loin. Pourquoi ne peut-on plus débattre librement en France, notamment de tout ce qui touche à la santé publique ? Comment expliquer la survie prolongée des incompétents qui font de La lutte contre la Covid-19 un spectacle tantôt pathétique, tantôt comique ? Pourquoi le ministre de la Santé, Olivier Véran, change-t-il si souvent d’avis ? Jusqu’où va l’influence de Big Pharma sur son ministère ? Au fait, d’où vient réellement cette épidémie ? La chloroquine est-elle vraiment dangereuse ? Lire la suite­­

Ecoute les signes que la vie t’envoie Géraldyne Prévot Gigant

Classé dans : LIVRE & POEME | 0

Anna est en pleine rupture sentimentale et c’est décidé, elle ne retombera plus amoureuse ! Alors qu’elle se promène sans but dans les rues de Paris, elle entend le son envoûtant d’un bandonéon accompagnant la voix suave d’un chanteur argentin. Hypnotisée, elle pousse la porte qui semble mener à cette mélodie. Et soudain, Anna bascule dans un autre monde, celui du tango. Ce soir-là, elle comprend que sa vie ne sera plus jamais la même. Anna décide de prendre des cours et rencontre alors le mystérieux Luis. Bien plus que la danse, Luis, chaman, va lui enseigner la magie de la vie. Il va lui donner les clefs pour se comprendre elle-même et lui transmettre une sagesse indispensable à son épanouissement. Lire la suite­­

Auteur Claire Eggermont INREES Vers une géobiologie quantique

Classé dans : LA GAZETTE du GEOBIOLOGUE | 0

source : www.inrees.com
© INREES

Depuis plus d’un siècle, de plus en plus de disciplines s’intéressent aux propriétés du vide et à ses mystérieuses composantes informationnelles répondant aux vertus de la non-localité. La géobiologie ne fait pas exception. Lire la suite­­

Nous sommes notre pire ennemi

Classé dans : BIEN ETRE & SANTE | 0

Saviez-vous que, bien souvent, nous sommes notre pire ennemi ? En effet, nous nous plaignons de notre vie, des choses que nous ne pouvons pas faire, des rêves que nous n’atteindrons jamais, des relations qui ne nous correspondent pas… Et si le seul blocage à nos rêves les plus fous, c’était nous-mêmes ? Lire la suite­­