Le monde d'avant, Le monde d'après

Chers lecteurs et lectrices,

C'était avant 2020. Une époque pas si lointaine. Les multinationales enflaient à vue d'oeil, au point de devenir plus puissantes que certains Etats. La quête insatiable d'argent et de biens de consommation était notre principal horizon.
Coincés dans nos villes, nous nous précipitions chaque jour dans notre voiture pour nous rendre dans des lieux de plus en plus distants de notre domicile, que ce soit pour aller travailler, faire ses courses ou partir en week end.
Ce monde fou a bel et bien existé. Nos dirigeants ne nous ont-ils pas convaincus qu'il ne fallait pas contrarier les lobbies de l'automobile, de la pharmacie, de l'agrochimie ou des opérateurs numérique. Que l"économie passait avant l'humain ?
Nous vivions dans un monde de compétition absurde.
Et puis, en 2020, est apparu un nouveau virus qui nous a tous confinés deux mois durant. Période d'introspection durant laquelle nous avons réalisé que nous pouvions revoir notre alimentation, plus locale, plus bio, moins carnée, plus respectueuse de l'environnement. Nous avons ressenti la nécessité de pratiquer une activité physique. Nous avons regardé nos téléphones portables autrement comme des espions, un nouveau danger. Nous avons envisagé de déménager, peut être un jour, dans une région plus nature. Et sûrement questionné notre profession: donne-t-elle du sens à notre vie? Rend-elle les gens plus épanouis, en meilleur santé?
Alors , quand nous avons enfin eu le "droit" de sortir, nous avons tous préféré le monde apaisé que nous découvrions à celui que nous avions laissé derrière nous. De nouvelles habitudes et croyances se sont imposées.
Parfois nous devons tomber malades pour nous sentir mieux ensuite. Pensons à demain et à toutes les merveilleuses choses que nous pouvons faire! Posez vous les bonnes questions sur la période qui vient de se dérouler.
Osons parler! Renseignez vous, faites vous votre propre opinion !Redevenons les souverains de nos vies.

Et "soyez le changement que vous voulez voir dans le monde" Gandhi

Prenez soin de vous !
Sylvie BAIKRICH
De l'équipe de l'Harmonie d'Ardwen
pucage numérique
ELECTROMAGNETISME

Vers une société tout numérique

Covid-19 : non au contrôle généralisé Le Gouvernement cherche à transférer aux individus la responsabilité de se prémunir face au virus par le biais d’une application numérique : Stop Covid. Cette dernière, une fois installée sur le téléphone d’une personne, permettrait de retracer l’historique de ses relations sociales.
EHS
maison normandie
ELECROMAGNETISME
Et si c'était vous qui étiez confiné à vie ?
vaccin
LA GAZETTE DU GEOBIOLOGUE
Le logement peut-il être salutaire ?
Vaccins On nous aurait menti
BIEN ETRE & SANTE
NEOSANTE La vaccination Cause de nouvelle épidémie ?
jeûne harmonie d ardwen
LIVRE
Maître JP JOSEPH Vaccins On nous aurait menti!

le pouvoir du jeune Yelena
BIEN ETRE & SANTE
Un reportage à voir sur Arte :
le jeûne thérapeutique
LIVRE
Yelena Kentish Le pouvoir du jeûne

JJC Vi 42
CULTURE & SCIENCE
L'art et la manière de poser des questions ouvertes !
tous surveillés
CULTURE & SCIENCE
ARTE Tous surveillés ! 7 milliards de suspect

etincelle du changement
CULTURE & SCIENCE
Covid19 L'étincelle du changement !

Je_ne_pouvais_pas_les_laisser_mourir_!
La sélection de livre de Sylvie
Doc JJ ERBSTEIN Je ne pouvais pas les laisser mourir !
Y a t il une erreur qu ils n ont pas commise Christian Perronne
LIVRE
Pro. Christian PERRONNE Y a-t-il une erreur qu'ils n'ont pas commise?

ma verite sur la mémoire de l'eau
LIVRE
Jacques BENVENISTE
Ma vérité sur la mémoire de l'eau

Mail écrit sur un ordinateur câblé via une box mise à la terre, dans un lieu n’utilisant aucune technologie sans fil pour préserver la santé de ses habitants.

sylvie baikrich
Sylvie BAIKRICH
Géobiologue agréée Conseillère en environnement électromagnétique
Thérapeute Energétique en transmutation des mémoires cellulaires
Sylvothérapeute et Conférencière
sylvie@lharmoniedardew.fr
www.lharmoniedardew.fr
06 31 33 94 56
Si vous ne souhaitez plus recevoir notre newsletter, vous pouvez vous désabonner :
facebook