10 leçons à retenir pour avancer dans la vie

En ces temps où la rentrée approche, il est bon de refaire le point sur nos essentiels pour garder ce qui est important pour nous et laisser le reste de côté.

Parce qu’on a qu’une vie et 24h dans une journée. Il est donc impératif de s’assurer que ces 24h sont remplies de bonheur, de joie d’amour. Et si elles ne le sont pas, quelles sont les décisions à prendre pour qu’elles le deviennent ?

Petit tour d’horizon des 10 choses à faire pour avancer dans la vie.

1. Décidez ce que vous soulez VRAIMENT

A ce sujet, j’ai une mauvaise nouvelle : vous ne cesserez jamais être là où vous en êtes tant que vous n’aurez pas décidé là où vous voulez être à la place. Et vous irez dans la direction dans laquelle vous regardez.

En ce moment, j’apprends à ma fille a faire du vélo.

Cette expérience est particulièrement parlante : lorsqu’elle regarde droit devant, ça se passe bien ; si elle regarde ses pédales, elle tombe ; si elle est distraite et regarde le champ d’à côté, elle sort de la route.

En résumé, on emmène « naturellement » notre vie là où on regarde…

2. Faites la paix avec votre passé

Votre passé n’est pas votre futur. Ce qui compte c’est ce que vous faites maintenant pour être lä où vous avez envie d’être.

Si vous vous sentez coupable ou avez honte de vos choix passés, souvenez-vous toujours que vous avez fait les seuls qui étaient possibles au moment où vous les avez faits. N’importe qui d’autre, avec les même histoire, le même vécu intérieur, le même système de croyances aurait fait ce que vous avez fait.

Laissez donc la honte et la culpabilité derrière vous.

3. Ne tenez pas compte de l’opinion des autres

Connaissez-vous le principal regret des personnes en fin de vie ? Le voici : j’aurais dû vivre ma vie, pas celle des autres.

Je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je trouve que s’il n’y a qu’une seule chose à retenir de cet article, c’est celle-ci. Je pense que cette seule « clé » change notre vie (en tout cas, cela a fortement libéré la mienne).

J’en profite pour vos donner les 4 autres principaux regrets des personnes qui se confient sur leur lit de mort.

  • Regret n°5 : j’aurais dû m’accorder le droit au bonheur
  • Regret n°4 : j’aurais dû passer plus de temps avec les gens que j’aimais
  • Regret n°3 : j’aurais dû dire plus souvent aux gens que j’aimais que je les aimais
  • Regret n°2 : j’aurais dû travailler moins

4. Chaque jour, faites une action qui va dans la direction de vos buts importants

Ce point est la suite logique du point n°1. Une fois que vous savez où vous voulez aller, le passer à l’action est nécessaire.

Mais ici, soyez gentil avec vous : n’essayez pas de tout changer d’un coup, vous n’y arriverez pas !! C’est même le meilleur moyen de vous saboter. Il vous faut prendre en considération l’état de votre système de croyances et avancer en douceur, pas à pas, un jour à la fois. 

Dans un de ses enseignements, Franck Nicolas dit : « vous sur-estimez ce que vous pouvez faire en un an mais vous sous-estimez ce que vous pouvez faire en 5 ou 10 ans ». 

Un but important, ce n’est pas nécessairement un objectif important comme un projet à mettre en place. Un but important ça peut être de soigner sa relation de couple, ou celle avec ses enfants. Et c’est quelque chose de quotidien, même si les actions n’ont rien de grandiose.

Petit exemple : je me suis lancée dans la confection de chaussettes de Noël entièrement brodées pour mes enfants. Evidemment c’est très long. Alors j’en fais un peu chaque jour et au final ça m’aura pris presque un an pour les deux, mais quels doux moments : ce n’est pas monter l’Everest, c’est créer un moment d’amour et de dévotion tous les jours.

5. Prenez conscience que c’est vous qui décidez

C’est la définition même de la proactivité, qui nous permet une liberté immense : celle de ne pas « réagir » aux stimuli venus de l’extérieur mais en fonction de ce que nous voulons vraiment. 

Cela signifie qu’en tant qu’êtres humains, nous sommes responsables de nos propres vies. Notre comportement découle de nos décisions.

Parce que nous sommes, par nature, responsables (c’est-à-dire capable de réponse), nous pouvons affirmer que nos vies ne sont guidées par notre propre conditionnement et par les circonstances que dans la mesure où nous acceptons, par une décision consciente ou par défaut, de nous laisser diriger par eux. 

Pour décider valablement, selon ses critères internes, il faut y avoir suffisamment réfléchi, être au clair sur ses valeurs fondamentales et en avoir fait une boussole intérieur qui nous assure garder le cap, peu importe ce que disent ou pensent les autres.

Et là encore, peu importe notre passé : « L’important n’est pas ce qu’on a fait de moi, l’important est ce que je fais de ce qu’on a fait de moi » écrivait Jean-Paul Sartre. 

6. Vous n’avez pas toujours besoin d’avoir raison

Voici une clé extrêmement libératrice qui améliore énormément les relations aux autres, mais avant tout la relation à soi-même ! En effet, combien de temps passons-nous à dialoguer intérieurement avec un autre qui n’est plus là, en soignant nos arguments, pour avoir le sentiment d’avoir raison ? 

Sortir de cette dualité permet de se recentrer sur soi et ce qui est vraiment important au lieu de mettre beaucoup d’énergie à se mettre en basse vibration.

Il ne s’agit évidemment pas de se flageller et de se transformer en carpette mais de renoncer à croire que l’autre a tort et à vouloir le convaincre, juste pour que notre ego soit satisfait. 

Il s’agit simplement de comprendre que chacun agit selon ses croyances et que tout le monde est persuadé d’avoir raison. Il s’agit de sortir du « j’ai raison, l’autre a tort (et devrait le reconnaître) » pour mettre le focus sur « comment puis-je continuer à avancer vers ce qui est important pour moi malgré les contrariétés ? »

7. Choisir entre la peur et l’amour

En complément du précédent, voici un choix que nous pouvons faire lorsque nous nous sommes conscients qu’il n’existe en réalité que deux états d’esprit : la peur ou l’amour.

Cela demande énormément d’observation de soi pour reconnaître à quel point nous sommes dans la peur, la lutte, dans la séparation et ensuite décider

Ressentir de l’amour est aussi quelque chose qui se décide et qui n’a rien n’a voir avec les circonstances extérieures. On peut choisir de ressentir de l’amour dans son coeur, pour quelqu’un, pour quelque chose, ou pour rien, juste comme ça.

Essayez et vous verrez, ça change vraiment la vie !

8. Repérez tout ce qui est positif dans votre vie

Voilà d’ailleurs un excellent moyen de ressentir de l’amour dans son coeur, c’est de se montrer reconnaissant pour tout ce qui est beau et bon dans notre vie.

S’entraîner à voir le positif contribue également à augmenter notre niveau de bonheur et a également un autre effet : il ne nous arrive que ce que l’on s’attend à recevoir. Focaliser sur le positif va automatiquement attirer à vous de belles choses, simplement parce que vous vous y attendez. Vous reprogrammez ainsi votre système de croyances au fil des jours.

9. Appréciez le moment présent

Autant il est important de se fixer des buts importants et d’y passer du temps chaque jour (point n°4), autant il est indispensable de se ménager des moments de « rien », de pure détente où l’on peut juste savourer ce qui est bon dans notre vie.

Quand nous nous mettons en pause pour simplement regarder ce qui est autour de nous, en pleine conscience et pour observer ce qui se passe en nous, nous nous rendons compte que ce moment de présence n’ouvre pas seulement un « temps ». Il ouvre également un espace en nous. Une espace dans lequel la douceur de vivre se glisse instantanément.

10. Faites du tri

Que ce soit dans votre carnet d’adresses, chez vous ou dans votre agenda, je vous invite à faire régulièrement du tri :

  • ne fréquentez que des personnes avec qui vous vous sentez bien (cela vous laisse plus de temps et d’énergie pour nourrir vos plus belles relations) ;
  • vos journées sont ce que vous en faites alors éliminez de votre emploi du temps les activités qui sont pas notées avec au moins 3 étoiles selon l’échelle de la satisfaction qu’elles vous apportent ;
  • entourez-vous uniquement d’objets qui vous plaisent, qui sont beaux et fonctionnels, avec lesquels vous ressentez du plaisir. 

Quelles sont les clés qui résonnent en vous ? Sur lesquelles avez-vous envie de mettre davantage votre conscience ?

 

Retour en haut