Auteur Catherine MAILLARD INREES Des prières à l’effet Maharishi

source : www.inrees.com
© INREES

De l’effet Maharishi, la probabilité d’un champ unifié, à des témoignages de pratiquants de méditations collectives pour la paix, un réel changement de conscience serait-il envisageable ? Nous rassembler pour le convoquer créerait-il l’émergence d’une nouvelle conscience ?

De tout temps, les hommes se sont rassemblés afin de demander une protection, pour eux et leur communauté, ou encore pour tenter d’influer sur leur sort. Aujourd’hui, face à de nouvelles menaces collectives, que ce soit la déforestation en Amazonie, la perspective d’effondrement imminent, ou encore l’incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris, émergent sur la Toile d’innombrables élans à méditer ensemble, y compris virtuellement. Quel est le véritable impact de ces propositions ?

Voir aussi l’article sur notre site Quand une porte des étoiles s’ouvrent

Se rassembler pour la paix

Nous sommes au début des années 1980, au coeur du conflit israélo-libanais. Dans le plus grand secret ont lieu d’étonnantes recherches, portant sur un petit groupe de personnes formées à la méditation transcendantale, avec comme objectif : « cultiver ensemble un sentiment de paix ». Aussi incroyable que cela puisse paraître, des études(1) rapportent qu’au même moment a été observée une baisse significative du niveau de violence, du nombre d’accidents, de vols… Cette découverte fut baptisée l’effet Maharishi, du nom du maître indien Maharishi Mahesh Yogi qui a mis au point cette technique de méditation spécifique (voir encadré). Ce dernier s’était déjà distingué, à de nombreuses reprises, par son ambition à vouloir changer le monde. Comment ?

« Dans les années 1960-70, ce sage indien réputé avait déclaré que se rassembler pour pratiquer la méditation transcendantale pouvait contribuer à instaurer un climat de paix et agir sur la baisse de la violence », répond Stéphane Ayrault, cofondateur de Nataraj Sadhana Yoga School et enseignant de sagesse védique, dans la lignée de Sri Sri Ravi Shankar. Que se cache-t-il exactement derrière ce phénomène ? Comme stipulé dans le Programme de méditation transcendantale, l’effet Maharishi se définirait comme une influence d’harmonie et de progrès s’exerçant sur un groupe social donné, lorsqu’une fraction de la population pratique la technologie du champ unifié de Maharishi. Ce phénomène induit qu’il serait possible de provoquer un changement de société vers davantage de paix, dès lors que des personnes se rassembleraient pour la convoquer. Une vision partagée par Gregg Braden, auteur-conférencier dont les recherches portent sur l’alliance de la science et de la spiritualité : « Des études scientifiques [effectuées dans le cadre de l’International Peace Project in the Middle East, NDLR] ont démontré que si les membres d’un groupe partagent une expérience de conscience, les effets peuvent s’étendre en dehors du groupe et même de l’édifice où les personnes sont rassemblées. » Par ailleurs, il a été possible de déterminer le nombre minimal de personnes requis pour que l’effet s’amorce, soit 1 % d’une population. « En effet, plus il y a de gens qui participent, plus le résultat est marqué, c’est exponentiel », notifie notre expert.

Un champ unifié ?

Et s’il existait un champ d’énergie reliant toutes choses ? Selon le physicien américain John Hagelin, professeur de physique à la Maharashi International University, auteur d’une théorie unifiée du champ quantique, « la grande portée de ces expériences ne peut s’expliquer que par l’existence d’un champ unifié de toutes les lois de la nature ».

Faire méditer un nombre suffisant de personnes pour créer un collectif et générer un égrégore de paix.

Des propos qui rejoignent ceux de Gregg Braden, développant l’hypothèse selon laquelle « les sentiments des humains et notamment le champ magnétique généré par le coeur quand il éprouve certaines émotions, s’étendent au-delà de notre corps, à tel point qu’ils sont détectables par des satellites ». Des études à ce sujet ont été réalisées par l’Institut HeartMath, organisme de recherche et d’éducation, portant sur l’intelligence du coeur et les liens singuliers entre ce dernier et le champ magnétique. Leurs conclusions, d’après le conférencier : « Lorsqu’un groupe de personnes se réunirait pour créer une émotion de calme, de paix dans leur coeur, celle-ci serait capable d’influencer le champ magnétique qui maintient la vie sur Terre. »

[btn text= »Lire la suite » tcolor=#000 bcolor=#008000 thovercolor=#FFF link= »https://www.inrees.com/articles/priere-effet-maharishi/ » target= »_self »]

 

Retour en haut