Une maison pour bien vivre grâce à la géobiologie

Depuis la nuit des temps, sur tous les continents, des sourciers ont recherché les veines d’eau

Depuis la nuit des temps, sur tous les continents, des sourciers ont recherché les veines d’eau souterraines pour savoir où le puisatier pourra creuser un puits. Dans ce but, ils procédaient par radiesthésie à l’aide d’un pendule ou une baguette de sourcier. On trouve des pendules jusque dans les sarcophages de l’Égypte antique.
Hippocrate, le père de la médecine écrivait en 430 avant Jésus-Christ : « Celui qui s’enquiert de la santé de son prochain devra prendre en compte l’air qu’il respire, l’eau qu’il boit et le lieu sur lequel il vit. » (peri aerwn, udatwn topwn).

Comment se fait-il, dans un parc ou dans une forêt, que deux arbres voisins de quelques mètres penchent à l’opposé l’un de l’autre ?

Cela ne peut s’expliquer par le phototropisme car, si les plantes recherchent une source lumineuse pour assurer la photosynthèse, l’emplacement du Soleil est le même pour les deux. Cela ne s’explique pas davantage par le vent, car le vent dominant est également le même pour les deux arbres. En fait, ils s’écartent d’une veine d’eau souterraine car la différence de potentiel que l’on peut mesurer à la verticale de ses rives dérange la montée de la sève. Pire, il est des endroits précis où rien ne pousse. Replanté exactement au même endroit, le nouvel arbre meurt à son tour. Il s’agit d’une zone radiative. Si un lit se trouvait à la verticale d’un tel point, le dormeur verrait sa santé décliner de nuit en nuit.

 

Comment se peut-il que des agressions invisibles agissent sur notre santé ?

 Sous cette très fine peau que constitue la terre arable, il y a la croûte qui flotte sur le manteau en fusion de notre planète. Cette écorce terrestre est fragmentée en quatorze plaques tectoniques majeures et une quarantaine plus petites assorties d’un système de failles, de dorsales et de fosses. De plus chaque plaque est fissurée en une multitude de petites plaques séparées par des « discontinuités » plus ou moins importantes. A travers toutes ces fissures fusent des rayonnements ionisants. Ils résultent principalement de la désintégration des éléments radioactifs contenus dans le sol et le manteau de la Terre. C’est précisément la radioactivité naturelle qui est à l’origine des très hautes températures qui fondent la roche, comme en témoigne la lave qui jaillit des volcans. Ainsi le thorium 232 ou le Radon 222 constituent des sous-produits de la chaîne de désintégration de l’uranium. Le plomb étant la dernière étape de cette désintégration.

 

Le rayonnement gamma qui en résulte peut traverser tous les étages d’un immeuble. Sur son passage, il arrache des électrons aux cellules, les transformant ainsi en « radicaux libres », dont la prolifération signe tous les cancers.
Plus généralement, tout ce qui forme des creux, des cavités, des différences de potentiel, tout ce qui introduit une disparité, une dissymétrie, une disjonction peut créer des dysfonctionnements biologiques.

 

Comment habiter une maison saine et sans dangers cachés ?

 
Le repérage des perturbations qui émanent du sous-sol constitue la base du travail du géobiologue. Pour ce faire, il se sert aujourd’hui de baguettes ou d’une antenne de Lecher qui lui permet de localiser précisément ces discontinuités, les veines d’eau souterraines . Ainsi, nous pouvons sortir notre lit d’une perturbation pour le mettre en « zone neutre ». L’arboriculteur implantera ses arbres en conséquence. L’éleveur comprendra pourquoi certaines parties de l’étable ne sont pas piétinées par ses animaux et implantera judicieusement ses boxes ou ses haras, l’apiculteur ses ruches etc.
Une personne peut être atteinte au niveau d’un membre ou d’un organe tandis que son conjoint couché à quelques dizaines de centimètres seulement ne sera pas touché. Certaines personnes « dorment très bien » mais  sur une veine d’eau souterraine ; elles ont alors du mal à se lever le matin, resyent avec une fatigue chronique, des douleurs récidivantes.
 

Mieux vaut prévenir que guérir

 Avant de bâtir sa maison, il est préférable de demander au géobiologue une « expertise géobiologique » de son terrain, afin de bien positionner sa maison et notamment les lits puisque nous y passons le tiers de notre vie, et les fauteuils.

  • Détections des pollutions électriques et électromagnétiques à l’aide d’instruments de mesure. Vérification de la prise de terre.Il utilise ses appareils scientifiques pour détecter et mesurer les « pollutions » électromagnétiques artificielles d’origine externe (lignes haute-tension, antennes relais, transformateurs, radars) ou interne à l’habitation (radio-réveils, base DECT des téléphones sans fils,  etc.).
  • Etude et détection des phénomènes perturbateurs en sous-sol (failles, cours d’eau, réseaux telluriques).

  • Ouverture aux plans plus subtils : mémoires anciennes installées sur le lieu, présences, entités, ondes de formes perturbatrices.

  • Harmonisation – équilibrage de l’habitat .

Géobiologue agréée et membre de la CNG Sylvie BAIKRICH vous accompagnera tout au long de votre construction, l’achat ou tout simplement pour votre bien-être afin de préserver votre santé et votre vitalité

Bien-être & bio

Retour en haut