Purifiez l’air ? Ion merci !

Classé dans : GEOBIOLOGIE | 0

Purifiez l’air ? Ion merci !

fenetre ouverte

On ne cesse de déplorer la pollution de l’air et son impact sur la santé. Mais on oublie un peu vite la pollution de l’air de nos habitats, pourtant sensiblement plus importante que celle de l’extérieur. Le purifier devient un enjeu de taille et les ions négatifs, une arme redoutable.

Cinq à dix fois ! L’atmosphère de nos habitats serait cinq à dix fois plus polluée que l’air extérieur. Entendez par habitat tous les lieux que nous fréquentons, du bureau à la maison, du salon à la chambre. En somme, les endroits où l’on peut ­passer près de 80 % de notre temps. La faute aux matériaux (structurels, mobiliers, textiles…), à l’usage de produits ménagers, parfums, désodorisants… Et la liste est encore longue. On impute notamment migraines, asthme, maux de gorge, allergies et autres maladies respiratoires à tous ces composés ­organiques volatils (COV), dont les amateurs de livres anciens connaissent déjà l’existence puisqu’ils sont responsables de leur odeur spécifique.

Nanoparticules omniprésentes

Le problème, c’est qu’à ces pollutions ­anciennes s’ajoutent celles liées à la technologie, c’est-à-dire les ­nanoparticules. Si ces dernières ne vous parlent pas encore, sachez que dans les chaussettes anti­bactériennes et ­anti-odeur comportant des fibres d’argent, vous trouvez des nanoparticules ; dans les murs auto­nettoyants en dioxyde de titane, vous avez des nano­particules ; dans les crèmes solaires contenant du dioxyde de titane pour un effet waterproof (résistante à l’eau), vous avez des nanoparticules ; dans les dentifrices comportant de la silice pour ses qualités abrasives, du phosphate de calcium pour combler les fissures et du peroxyde de calcium pour désinfecter et blanchir, vous trouvez des nanoparticules. C’est à tel point qu’une étude européenne a montré que 85 % des élèves dans les écoles sont exposés à des concentrations de particules fines supérieures aux valeurs recommandées par l’OMS. Sans parler des 8 Français sur 10 qui n’aèrent pas suffisamment leur maison (notez qu’en plein pic de pollution des villes, il est largement recommandé de ne pas le faire…).

Achevons de noircir le tableau en éclairant sur les conséquences : 20 % des nourrissons de moins de 36 mois souffrent d’asthme en France. Des preuves qui ­incriminent la pollution de l’habitat ? Un gros faisceau d’indices et un soupçon de bon sens. N’oublions pas qu’un bébé passe le plus clair de son temps à l’intérieur d’une maison et qu’il ventile deux fois plus qu’un adulte. Si cela ne suffit pas à accuser la pollution, du moins cela rappelle l’importance à accorder à la qualité de l’air ambiant, d’autant que l’OMS impute à la pollution de l’air intérieur 4,3 millions de décès ­annuels dans le monde, contre 3,7 millions à cause de la pollution ­extérieure.

La purification par les ions

Bienheureux les casse-cou qui n’en ont cure au prétexte qu’on mourra de toute façon. Pour ceux pour qui la santé est un capital – et tous les efforts qui lui sont dédiés un investissement –, purifier l’air ambiant de l’habitat, s’il est nécessaire, peut devenir un vrai casse-tête. Parmi les solutions, la purification par ionisation négative présente des avantages certains, ­surtout depuis que la technologie permet de développer des machines qui n’émettent plus d’ozone grâce à leur faible puissance (2 watts), tout en libérant un très grand nombre d’ions négatifs. L’inhalation d’ions négatifs a été étudiée à de nombreuses reprises, notamment auprès de personnes souffrant d’asthme, avec des résultats des plus prometteurs (- 50 % de médication après 17 mois d’exposition). Deux watts donc pour ces purificateurs d’air, comme une télévision en veille, pour une consommation ­annuelle estimée entre 5 à 10 watts. Pas de bruit de ventilation, pas de filtre à changer, et une garantie de dix ans. De quoi faire passer la pilule d’un prix que l’on pourrait juger excessif.

 

carpediem

Classé dans : GEOBIOLOGIE | 0

L’influence du lieu sur le vivant

 

salon bien etre saulces monclin 2016
salon bien etre saulces monclin 2016

Le lieu peut avoir un impact important sur notre santé, notre psychologie, notre réussite familiale et professionnelle.
Comment faire pour que cette relation soit réussie ?
Guérir le lieu c’est aussi se guérir

Appréhender notre relation à notre lieu de vie et / ou de travail, comprendre si cette relation et harmonieuse ou non.
Un lieu harmonisé est un atout qui peut s’avérer déterminant sur notre chemin de vie.

Sylvie Baikrich géobiologue agréée va nous aider à comprendre ce que la géobiologie peut apporter aux personnes dans leur vie.

article Carpediem n°7 avril 2016

ou voir aussi 

 

Interview sur la géobiologie

Classé dans : GEOBIOLOGIE | 0

L’influence du lieu sur le vivant

sylvie baikrich

Le lieu peut avoir un impact important sur notre santé, notre psychologie, notre réussite familiale et professionnelle.
Comment faire pour que cette relation soit réussie ?
Guérir le lieu c’est aussi se guérir

Appréhender notre relation à notre lieu de vie et / ou de travail, comprendre si cette relation et harmonieuse ou non.
Un lieu harmonisé est un atout qui peut s’avérer déterminant sur notre chemin de vie.

Sylvie Baikrich géobiologue agréée va nous aider à comprendre ce que la géobiologie peut apporter aux personnes dans leur vie.

Lire la suite interview Sylvie Baikrich

EXPERTISE GEOBIOLOGIQUE

Classé dans : GEOBIOLOGIE | 0

L’expertise géobiologique

 


image geobiologie conférence

Notre environnement, que ce soit au travail ou à la maison, peut avoir des répercussions nocives sur notre

santé et notre bien-être. L’expertise, réalisée par un géobiologue, permet de détecter et de neutraliser, voire supprimer ces pollutions énergétiques ou électromagnétiques. 

Le rôle du géobiologue est donc de « réharmoniser « les lieux de vie et les occupants en déséquilibre vibratoire. Cette approche permet de gagner en confort de vie, et peut apporter une amélioration de la santé pour les humains et les animaux.

Pourquoi avoir recours à une expertise géobiologique ?

 

  • Lorsque vous observez sur votre lieu de vie des signes tels que :

Des comportements inhabituels des êtres humains et des animaux, une perte d’énergie,

un manque d’entrain, une fatigue amplifiée chaque jour, les cauchemars d’un enfant, 

des malaises et maladies inexpliquées, une sensation de mal-être dans une pièce,

un animal refusant de se coucher dans un lieu imposé,

des difficultés anormales à s’adapter à un nouvel appartement, mélancolie, tristesse,

un sentiment de pouvoir mieux respirer en dehors de sa maison ,

une grande nervosité  sans raison apparente, des relations difficiles avec vos proches, etc …

Ou également :

  • Pour le choix d’un terrain nu à bâtir
  • Pour le choix d’une maison ou d’un appartement
  • Pour optimiser la vente d’une maison ou d’un appartement

Comment se déroule une expertise géobiologique ?

Le géobiologue se déplace sur les lieux, pour réaliser l’expertise géobiologique.Il est souhaitable que le locataire, propriétaire ou exploitant soit présent pendant toute la durée de cette expertise, pour bénéficier des explications et des conseils.

Dans un premier temps, il effectue un bilan énergétique avant de procéder aux corrections du lieu et procède à la recherche des failles, des fissures, des cavités creuses  et cours d’eau etc . qui sillonnent le sous sol de l’habitation, du lieux.

Lors des expertises, les phénomènes électromagnétiques, mesurables avec les appareils, sont contrôlés et comparés aux normes biocompatibles en géobiologie . Nous prenons toujours les normes Suédoises. Celle-ci respecte les êtres vivant.

Le lieu est donc évalué  concernant :

  • Les perturbations géologiques (failles, fissures, cavités creuses, cours d’eau souterrains, zones géopathogènes …)
  • les manifestations subtiles (champs électromagnétiques, ondes de forme, mémoires de lieux …)
  • les pollutions électromagnétique ( basse et haute fréquence, tension induite

 

Quelle est la durée d’une expertise géobiologique ?

 

Une expertise géobiologique se déroule sur 5 à 7 heures, selon les résultats obtenus lors du bilan énergétique et la superficie des lieux.

 

GEOBIOLOGIE CHARLEVILLE-MEZIERES et SA REGION

Classé dans : GEOBIOLOGIE | 0

POURQUOI LA GEOBIOLOGIE ?

baniere-harmonie-d-ardwen-2

Les évolutions culturelles, industrielles et technologiques des ces dernières décennies ont transformé nos modes de vie et nos habitats.

Cette prise de conscience implique de nouvelles ouvertures sur les perceptions d’un habitat sain en prenant en compte les facteurs environnementaux du lieu où nous vivons, où nous travaillons, tels que les matériaux, l’orientation du bâti, l’environnement électromagnétique.

Au niveau de l’individu, ces facteurs extérieurs (ondes, champs électromagnétiques) peuvent avaoir des effets très variés sur l’organisme.

A des niveaux plus subtils, tant pour l’individu que pour un lieu, certains éléments peuvent faire obstace à  l’équilibre en créant différents troubles.